Raid des Dentelles

Manche du championnat de France des raids.

Sentes techniques, pierriers, gorges fraiches, grottes, buis agressifs, senteurs de thym, soleil et pluie : ingrédients d’un week-end réussi.

Impatience et inquiétude se mêlent à l’amorce des Dentelles : précédé par sa réputation ce raid s’annonce exigeant. Cette manche vient clôturer un mois de Mars bien chargé en kilomètres, nous venons compléter les statistiques par du D+ !

Parc à vélo au lieu-dit les Alazards : dans un processus bien rôdé d’anticipation, on découvre tout ce qui ne va pas sur son vélo (l’axe de roue avant qui ne tient pas fermé) que l’on répare avec le meilleur ami du raideur : du gros scotch. Puis on termine les préparatifs devant la cave de Beaumont du Ventoux. L’élite est au rendez-vous, notre objectif est de collecter quelques points afin d’accéder au graal du mois de juillet.

Distribution des cartes du jour puis départ en masse pour un trail vertical : 6km et 410m D+ annoncés, ça met en jambes. Malheureusement on n’accroche pas le bon wagon et on arrive au parc à vélos déjà loin (en 47 minutes). On s’équipe, on s’élance et…on pompe ! Pertes criantes sur 2 de nos vélos : effet du soleil ? Cela nous vaut quelques vannes (merci Hugo !) mais c’est rapidement réglé et on repart le mors aux dents. Le ton est donné d’entrée avec une belle piste riche de cailloux et dalles ; puis passage roulant avant de retrouver un GR alternant montées /descentes avec une bonne cyclabilité, on remonte quelques équipes mais là encore on peine à imprimer un rythme soutenu. Transition canyoning : la technique du sac plastique* rend l’épreuve moins pénible. (*merci à You Tube). L’eau nous saisit, le souffle est court mais cela demeure bref. On file le long de la rivière, tandis que certains tentent de récupérer la 11 par le dessus (mais quel accès final ?), on croise Ligéraid qui s’offre des kms supplémentaires pour avoir omis de poinçonner. Un aller-retour dans une grotte et on pose les combinaisons : on est rôdé, on a répété l’exercice dans le salon. Puis 150m d+ à avaler à 4 pattes sur des dalles qui rappellent le Charmant Som à Batou. La CO photo aérienne qui suit n’est pas évidente, le relief et les sentiers sont peu visibles mais les garçons s’en tirent bien. On retrouve nos vélos en un peu moins de 2h. Une belle section de VTT nous attend, espérons que l’on porte le moins possible. La première partie est splendide, du sous-bois à flanc de montagne sur un GR riche de cailloux, le dénivelé s’avale assez vite. Un portage pour éviter le camping et on retrouve un tronçon de route. On s’engage ensuite sur l’ascension vers le col de Comté, la première partie est technique puis c’est une belle piste forestière. On monte au train, dépassant des équipes à la peine. On a le temps d’échanger quelques mots avec d’autres trios. Au sommet la nuit est tombée on s’équipe et on se lance dans une descente incroyable. Je suis plutôt contente d’être dans l’obscurité la prise de risque semble moindre… Belle frayeur néanmoins, sauvée par un arbre et bien épaulée par l’équipe de derrière (team life experience ?). Enfin on rejoint l’arrêt chrono de Beaumont du Ventoux non sans se faire une belle frayeur avec Batou, en voulant gratter quelques secondes on lâche les freins en oubliant la courbe…ça passe.

1èere journée terminée : 6h14 de course (moins que prévu), 13ème au général. Les équipes du top 5 sont impressionnantes : Gaëtan et ses collègues ont 1h d’avance sur nous et les 1er mixte 40 minutes !

Strava

Dentelles j1

Direction Lafare pour se sustenter et trouver le sommeil. Ravis du changement d’heure, tous les raideurs sont prêts pour 8h. Les premières équipes partent en chasse puis c’est toutes les 30 secondes dans l’ordre du classement. CO urbaine pour se mettre en jambes, VTT’O sans difficultés particulières jusqu’au village perché de Le Barroux où une CO nous attend. On croise les équipes de tête au parc à vélo, pour l’instant nous n’avons pas pris de retard. La pluie s’amorce lorsqu’on repart en VTT. De nombreuses balises à collecter sur un terrain où les traces se multiplient. Peu d’erreurs de la part de mes orienteurs, je me contente de suivre le cap. Les conditions se dégradent et on regrette les 18°C de la veille.  Belle grimpette sur le GR4, puis on rejoint le départ du Trail. Là encore du beau dénivelé en peu de km,  malheureusement le panorama est bouché. On accuse le coup sur cette section et on perd de précieuses minutes. Heureusement, en engageant sur le VTT qui suit on comble le retard. Quel plaisir de jouer sur ces singles, on s’arrache jusqu’au parc à vélo. Désormais une sacrée partie s’amorce, CO aux pieds des Dentelles, les ascensions ne sont pas terminées. Baptiste prend le lead sur cette CO, on croise les équipes de tête et constatons notre retard. Belle gestion de l’enchaînement des postes par Batou qui vise juste. Le ciel se découvre alors qu’on évolue à flanc, longeant ces splendides falaises afin de rejoindre le col contournant le massif par l’Ouest. En basculant sur l’autre versant la végétation diffère et on retrouve une piste bien roulante. Allez on fait l’effort pour collecter les 2 dernières balises en contournant un pic rocheux. Arrêt chrono et annonce de la dernière section : facultative car les conditions ne sont pas optimales. Néanmoins on décide de s’y engager pour se laver un minimum. Niveau sécurité c’est un peu léger sur le premier rappel il faut s’équiper seul. Ensuite nous sommes parfaitement guidés. Les flasques sont vivifiants et engagent à courir pour rejoindre l’arrivée. 1km vite avalé afin de rejoindre l’arche.

Presque 7h de course ce second jour, on laisse du temps sur la seconde partie de course. On termine 15ème, 8ème mixte, pas mécontents mais avec du travail en perspective. 

Chapeau bas aux équipes de tête : des chronos honorables, une orientation impressionnante et une résistance physique sur la durée.

Petite pensée émue aux raideurs du matin qui ont perdu le doigt dans le canyon facultatif… Cédric, Nico on a toute une liste de suggestions de sévices à infliger à Hugo !

Strava jour 2

Résultats

P1020110
Raid des dentelles 2016 051
Raid des dentelles 2016 001
P1020113

Commentaires (2)

Batou
  • 1. Batou | 31/03/2016
Avec l'EDHEC, si on se lourde pas ça devrait le faire pour les points. Ca va être un beau morceau aussi !
On perd du temps aux transitions systématiquement, et qq imprécisions en orientation (1 ou 2' par ci par là, où à décider du choix avec Adrien parfois). Au final ça fait du temps tout ça, mais surtout on perd le contact le contact avec devant... Et on n'a pas votre rythme non plus, surtout à pied !
Gaëtan Janssens
  • 2. Gaëtan Janssens (site web) | 31/03/2016
Sympa le petit CR.
Est-ce que ça va le faire les points ?
On voit pas trop où vous avez perdu du temps, ça semble propre sur le papier...
On va travailler tout ça !
A tte
Gaët

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.