Compte Rendu Vercors Pour Elles

Albane dans le Vercors

Une cyclosportive sinuant dans le Vercors et reservé aux femmes ? L’idée est séduisante et le succès est au rendez-vous : 100 concurrentes comptabilisées dans les résultats sur les 2 parcours. En effet, deux distances sont proposées 40km et 90km.

A 10h et sous un soleil qui nous accompagnera toute la journée, le depart est donné depuis le village de Méaudre. Le peloton roule à bonne allure jusqu’à Autrans où se dresse la première difficulté : le col de la croix Perrin. L’écrémage s’effectue progressivement. La gagnante avouera avoir observé ses adversaires et pourtant quel train ! En basculant vers Lans en Vercors il faut slalomer entre les véhicules dont la vitesse est moindre sur ce profil. Un peu isolée je fais l’effort de revenir sur 2 concurrentes, la coopération s’organise et nous relançons dès que la pente le permet; cela jusqu’à Villard de Lans. A l’attaque d’Herbouilly, notre trio explose, il faut s’accrocher derrière une locale qui entame l’ascension à plus de 16 km/h. A deux, nous ne pourrons maintenir cet effort sur la totalité du parcours. On s’emploie pour rattraper au niveau de Bois Barbu un trio de concurrentes. Les relais s’organisent jusqu’au sommet et dans la descente je tente de limiter les dégâts mais la technique et la justesse des trajectoires me font défauts. Jusqu’à St Agnan nous sommes exposées au vent et la chaleur nous accompagne sans pour autant être pénalisante. La pente présente une légère déclivité négative, les 30km/h s’atteignent aisément en coopérant. Mais lorsque l’on remonte vers la Chapelle en Vercors nous ne sommes plus que 4 et les jambes commencent à coincer. Chacune met du coeur à l’ouvrage sous les encouragements mutuels. J’en profite pour lire les tenues : une coureuse de La Plagne, une plus jeune du 74 et une locale qui semble manifestement très connue par tout le soutien qu’elle reçoit  (je découvrirai plus tard qu’elle a remporté les 100km de la transvercors 2014)! Nous faisons une descente rapide jusqu’aux Barraques en Vercors où l’on nous annonce le groupe de tête comptant 8 filles à 10 minutes. Le podium est fait, nous ne pouvons pas les rattraper, il ne reste qu’à faire sa course.

Il reste un long faux plat jusqu’à St Julien, connaître le parcours permet d’anticiper les difficultés. Nous demeurons bien organisées et atteignons les Gorges de la Bourne groupées. Dès les premiers mètres d’ascension , le quatuor explose. La pente n’est pas très raide mais ce passage est usant, physiquement et mentalement. Les écarts annoncés me permettent d’envisager de rattraper quelques coureuses détachées.  En effet, j’en dépasserai une dans les gorges puis une dernière à l’approche de Méaudre. A l’inverse je cède une place malgré un bel effort sur les 5 derniers kilomètres. Arche finale et 3h10 ! Le compteur indique 91,4 km et 1600m D+.

Le classement 8ème mais ce n’est pas une finalité. La collaboration avec des concurrentes, jamais vécue auparavant, est un enrichissement. Quelle leçon de suivre Annielle Mayousse qui m’a impose un rythme effrené du début à la fin ! une belle leçon de cyclisme sur cette première épreuve compétitive pour ma part, à reconduire !

Ajouter un commentaire